MARINE

Texte de Raymond Queneau
Musique de F. Cotinaud © 2001



Les poissons ont de si jolies têtes
qu'on est obligé de les déplacer fréquemment
à cause des ravages qu'ils font dans le cur des méduses
Les curs de méduse ravagés vont s'échouer dans les ports
sous forme de pétroliers ou de charbonniers
Les méduses elles-mêmes ne sont jamais repêchées
un nouveau cur leur pousse bien plus grand que le premier
bien plus beau et bien plus vert et bien plus dur
car les méduses ne veulent plus aimer les poissons aux nageoires coupantes et aux ouïes blanches
elles ne veulent plus aimer que le centre de gravité de chaque chose
dans le ciel et sur la terre
Les requins eux ne s'ennuient pas
avec de la toile à matelas
ils fabriquent de jolis draps
pour les noyés astucieux
qui sont accourus vers eux
en mâchant de la verveine
pour se parfumer les veines
non les requins ne s'ennuient pas
ils ont aussi de jolies têtes
pour ravager le cur des méduses inquiètes


François Cotinaud a interprété ce texte en solo sur scène à Provins, Tulle, Tours, Troyes, Gentilly, et 58 centres de vacances CCAS, puis avec l'ensemble TEXT'UP à Nouzonville, Villemomble, Troyes, Avignon, Saint-Raphaël, Paris (salle Cortot), Limoges, Olivet, Lillebonne, Vichy, Paris (La Maroquinerie, Médiathèque Jean-Pierre Melville), Saint-Dizier, Le Havre, Bagnolet.

Une autre version de ce texte a été réalisée par la Compagnie "
Ça déménage à trois" avec Sylvie Cohen et Sylvain Lemêtre dans le cadre d'un spectacle intitulé "Tombés sur le temps" en tournée CCAS en 2003.

Vous pouvez retrouver une interprétation de ce texte dans le CD "LOCO SOLO" (un CD de
François Cotinaud en solo), ainsi que dans le CD "François Cotinaud fait son Raymond Queneau" en duo avec le percussioniste Sylvain Lemêtre sur le label Musivi .

Vous pourrez entendre une version de cette composition, de cette poésie mise en musique en concert.

Retour à la page des scores