Retour à la page des scores

(attendre quelques secondes pour obtenir une page bien nette / wait few secunds for good definition)

Textes dAndré Velter et François Cotinaud
Musique de F. Cotinaud © 2000


EPOUVANTAILS


La ville est peuplée dépouvantails
que lon peut couvrir dinjures
perles de famine,
perles de nuit au milieu de lordure,
ce sont des écorchés
avec leurs bras qui battent
la rose des vents à tous les carrefours,
ce sont des dieux de paille
avec leurs chapeaux troués
où passent des rouges-gorges,
ce sont des importuns en doublure
que lon jette à peine en pâture
et qui ne sont pas fâchés
de garder lépouvante pour eux.

é van pou tails pou é van tail é pou van van tail pou tail é pou pou pou tail
é tail é pou van é van tail tail é pou van tail é ta tail
pail é tan vou van té vou !
é pan ! tail é vou pou é pou é tail

van pail en vou té é van té pa vou ?
tou vail en pé tai pé é van
nav é yat oup ! oup yat oup yat é nav yat

Le tempo de base est 120 à la noire. Quand il y a du texte sous les notes, il s'agit de chanter, et non de jouer. Les grandes lettres majuscules entre crochets [F F# G#A B C C#] ne sont pas des accords, mais indiquent le mode dans lequel s'inscrit cette partie de composition, et proposent ce mode pour une improvisation ultérieure.
Le texte d'A.Velter est extrait de 'Ouvrir le chant', autorisation des éditions © Le Castor Astral.

François Cotinaud a interprété ce texte avec l'ensemble TEXT'UP à Nouzonville, Villemomble, Troyes, Avignon, Saint-Raphaël, Paris (salle Cortot), Limoges, Olivet, Lillebonne, Vichy, Paris (La Maroquinerie, Médiathèque Jean-Pierre Melville), Saint-Dizier, Le Havre, Bagnolet.
Vous pouvez retrouver une interprétation de ce texte dans le CD "François Cotinaud fait son Raymond Queneau" sur le
label Musivi .

Vous pourrez entendre une version de cette composition, de cette poésie mise en musique en concert.

Retour à la page des scores